Search
  • Sofia H.

JE VAIS ESSAYER ENCORE

FR

Réflexion du prêtre Jean-Pierre pour ce dimanche 21 juin


Une professeure de 4e année avait distribué des feuilles de papier aux élèves de sa classe aux tout débuts de l’année scolaire. Elle a demandé d’écrire toutes les choses qu’ils aimeraient faire mais ne se pensaient pas capables de réaliser.

Chaque élève s’est mis à écrire ses « Je ne peux pas » : je ne peux pas envoyer le ballon dans le panier; je ne peux pas faire des divisions avec des fractions; je ne peux pas écrire sans faire de fautes… Même la professeure a écrit sa propre liste !


Après avoir écrit ainsi pendant 10 minutes, chacun a plié sa feuille et l’a déposée dans une boîte à souliers. Puis toute la classe est sortie en procession jusqu’à la cour de récréation. Dans un coin, on creusa un trou afin d’enterrer la boîte de leurs « Je ne peux pas ».

Le professeur recouvrit la boîte de terre et fit un petit discours de circonstance : « Nous sommes rassemblés ici pour honorer la mémoire de « Je ne peux pas », Pendant qu’il était avec nous, il a touché la vie de chacun. Vont lui survivre ses frères et sœurs « Je peux, Je veux et Je vais essayer encore ». Ils ne sont aussi connus que « Je ne peux pas ».


Mais peut-être un jour, avec notre soutien, ils pourront laisser une marque plus profonde dans notre vie et dans notre monde. Que « Je ne peux pas » repose en paix et que chacun de nous continue d’avancer en son absence. Amen »

Une fois la cérémonie terminée, tout ce beau monde est retourné en classe. On partagea des biscuits, du pop-corn et du jus. La professeure mit une affiche près du tableau en avant de la classe : une pierre tombale en papier ou était écrit ces mots : « À la mémoire de « Je ne peux pas » décédé le 20 septembre 2012 ».

L’affiche est restée dans la classe toute l’année. Chaque fois qu’un élève s’échappait et disait « Je ne peux pas », la professeure pointait du doigt le dessin de la pierre tombale. Alors l’élève se rappelait et il faisait un nouvel effort.


Nous désirons tous faire le bien et vivre selon l’Évangile. Nous souhaitons même témoigner de notre foi aux autres. La peur nous étreint si souvent… Dans l’extrait de l’Évangile de Matthieu proposé cette fin de semaine (chap. 10, versets 26-33), Jésus dit : « Ne craignez pas… » S’il est vrai que « Je ne peux pas » est bel et bien enterré, laissons le Seigneur nous encourager à essayer encore !


Pensée de la semaine

« La peur a frappé à la porte.

La foi est allée ouvrir.

Il n’y avait personne. »


(Martin Luther King)


**********


NOUVELLES DE LA PAROISSE


  • La direction de la Santé publique du Québec a indiqué que des rassemblements intérieurs de 50 personnes ou moins seraient autorisés à partir du lundi 22 juin, tout en assurant les mesures de sécurité sanitaire que nous commençons à bien connaître.

  • Ce qui signifie que les autorités diocésaines nous demandent de préparer ces mesures en vue d’un éventuel accueil des paroissiens : bénévole à l’accueil, gel désinfectant à l’entrée, distance physique d’environ 2 mètres entre les personnes de famille différente à l’intérieur, port du couvre-visage, distance requise dans l’allée avant de pouvoir communier, etc.

  • Un comité paroissial de déconfinement se mettra au travail sous peu. Nous vous tiendrons au fait et espérons pouvoir vous accueillir dès la dernière fin de semaine de juin, si tout se déroule rondement. C’est à suivre.

  • Un camp de jour, CESAM, commencera ses activités le lundi 29 juin. Des informations sont affichées à la porte d’entrée de l’église.

------------------------------------------------------------

Les grands-pères vus par un enfant de 7 ans

Il y a des grands-pères de toutes les couleurs : des blanchis, des barbus et des chauves, mais il y a 2 espèces principales : les papys et les pépés. Les papys sont plus parfumés que les pépés, mais ils sont souvent moins drôles.


Les grands-pères adorent expliquer la vie qui bat et le monde. Ils expliquent tout : que les mémés parlent pour ne rien dire, comment la lune tient toute seule dans le ciel, d’où viennent les parents et comment les écureuils font des provisions pour l’hiver.

Les grands-pères ont plein de secrets que tout le monde connaît, carils ne les gardent pas juste pour eux.


Avec son grand-père, un enfant réussit à tout faire … mais ça ne marche jamais quand il est avec ses parents.


Les grands-pères ont toujours le même âge, qui s’appelle « Quand j’avais ton âge …»


C’est plus fort qu’une auto, un grand-père. Les policiers arrêtent les voitures pour les laisser passer doucement.


Les grands-pères ont la permission de mentir sans rougir. Ils peuvent nous dire : « Oh ! Celui-là, il me ressemble comme une goutte d’eau », et c’est pas vrai. Car tout le monde peut voir qu’on n’a pas les yeux noirs, ni du poil dans les oreilles.


Il faut bien entretenir son grand-père, pour qu’il dure plus longtemps.

(adapté de Jacques Salomé. Apprivoiser la tendresse)



Bonne fête à tous les papas !…


La foi, c’est l’amour qui croit;

l’espérance, c’est l’amour qui attend;

la patience, c’est l’amour qui endure.


(saint Augustin)


___________________________________________________________________


YO VOY A INTENTAR OTRA VEZ


ESP

Reflexión del padre Jean-Pierre para este Domingo 21 de Junio


Una profesora de 4to año había distribuido hojas de papel a los alumnos de su clase al comienzo del año escolar. ella pidió que escribieran todas las cosas que a ellos les gustaría hacer pero que ellos pensaban que no eran capaces de realizar.


Cada alumno se puso a escribir sus ''yo no puedo'' : yo no puedo encestar el balón, yo no puedo hacer divisiones con fracciones, yo no puedo escribir sin faltas de ortografía... Incluso la profesora escribió su propia carta!


Después de haber escrito por 10 minutos, cada uno doblo su hoja y la colocó en una caja de zapatos y después toda la clase salió en procesión hasta el patio de recreo. En una esquina, hicieron un hueco con el fin de enterrar la caja de sus ''yo no puedo''.


La profesora cubrio la caja de tierra e hizo un pequeño discurso para la ocasión : ''Nos hemos reunido aqui para honrar la memoria de ''yo no puedo'', mientras él estuvo con nosotros, el tocó la vida de cada uno. Le van a sobrevivir sus hermanos y hermanas ''yo puedo, yo quiero y voy a intentarlo otra vez''. Ellos no son tan conocidos como "yo no puedo".


"Pero puede ser que un dia, con nuestra ayuda, ellos dejen una huella más profunda en nuestra vida y en nuestro mundo. Que "yo no puedo" descanse en paz y que cada uno de nosotros continue a avanzar en su ausencia. Amén".


Una vez la ceremonia terminada, todo el mundo volvió a clase. compartieron galletas, palomitas y jugo. La profesora puso un afiche junto al tablero frente a la clase : una lápida en papel donde estaban escritas estas palabras : " En memoria de "yo no puedo" muerto el 20 de septiembre de 2012".


El afiche permaneció en la clase todo el año. Cada vez que a un alumno se le escapaba decir "yo no puedo", la profesora mostraba con su dedo el dibujo de la lapida. Entonces el alumno se acordaba y hacía un nuevo esfuerzo.


Todos nosotros deseamos hacer el bien y vivir segun el evangelio, deseamos incluso dar testimonio de nuestra fé a los demás. El miedo nos agobia muy seguido... En el extracto del Evangelio de Mateo propuesto este fin de semana (Mt 10, 26-33), Jesús dice: "No tengan miedo...". Si es cierto que "yo no puedo" está bien enterrado, dejemos que el señor nos anime a intentar otra vez!


Frase de la semana :

" El miedo tocó a la puerta

la Fé fue a abrir

y no habia nadie". (Martin Luther King)


**********************************


Noticias de la parroquia

  • La dirección de Salud Pública de Quebec ha indicado que las reuniones interiores de 50 personas o menos serian autorizadas a partir del Lunes 22 de Junio, siempre y cuando se aseguren las medidas de seguridad sanitaria que nosotros comenzamos a conocer.

  • Eso significa que las autoridades Diosesanas nos piden que preparemos las medidas en vista de un eventual recibimiento de los parroquianos : benevolat de recibimiento, gel desinfectante en la entrada, distancia física de al menos 2 metros entre las personas de diferente familia al interior, portar el tapaboca, distancia requerida en el pasillo para ir a comulgar, etc.

  • Un comité parroquial de desconfinamiento se pondrá a trabajar dentro de poco. Nosotros los mantendremos informados y esperamos poder recibirlos desde el ultimo fin de semana de Junio, si todo se desarrolla bien.

  • Un camp de jour CESAM comenzará sus actividades el 29 de Junio. La information se encuentra pegada en la puerta de la entrada de la iglesia.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Los abuelos vistos por un niño de 7 años


" Hay abuelos de todos los colores : los canosos, los barbudos y los calvos, pero hay dos especies principales : los papys y los pepes. Los papis son mas perfumados que los pepes, pero ellos son casi siempre menos divertidos.


A los abuelos les encanta explicar la vida que palpita y el mundo. Ellos explican todo : que los memes hablan para no decir nada, como la luna se tiene sola en el cielo, de donde vienen los padres y como las ardillas hacen provisiones para el invierno.

Los abuelos tiene muchos secretos que todo el mundo conoce, porque ellos nos los guardan solo para ellos.


Con su abuelo, un nino logra hacer todo... pero eso no funciona jamas cuando el esta con sus padres.


Los abuelos tienen siempre la misma edad que se llama "cuando yo tenia tu edad...".


Un abuelo es mas fuerte que un auto. Los policias paran los carros para dejarlos pasar lentamente.


Los abuelos tienen el permiso de mentir sin sonrojarse. Ellos pueden decirnos : oh, aquel se parece a mi como una gota de agua", y no es verdad. porque todo el mundo puede ver que uno no tiene los ojos negros, ni pelo en las orejas.


Hay que cuidar bien a su abuelo para que el dure mas largo tiempo."


(adaptado de Jacques Salomé. Domesticar la ternura)


FELIZ DÍA A TODOS LOS PAPÁS!..


La fé, es el amor que cree;

la esperanza, es el amor que espera;

la paciencia, es el amor que soporta.


San Agustín



© 2016 Paroisse Ste Marguerite Bourgeoys